Thomas Boulze

Peintre - écrivain

titre. Femme à la chevelure mélodieuse

date.

Ma mère maintenant se levait tôt. Dans la salle de bain, je m'asseyait sur la corbeille à linge sale, et je la regardais attacher ses cheveux.

Elle passait un certain temps à les travailler ; cependant son effort avait pour vocation à ce que justement ce travail et sa durée ne puissent être devinés. Si je n'avais pas été témoin de ce préparatif, j'eusse pu penser qu'il avait dans l'ordonnance des cheveux quelque chose de très aléatoire, d'hasardeux-mis en place par des gestes concis, et même sans talent.

Le talent aurait appartenu alors aux cheveux seuls, dont la jolie composition n'eût été l'œuvre ni de la main, ni de la brosse. Le fait était que ma mère, au sortir du lit, feignait une présentation, une sorte d'élégance naturelle...

Thomas Boulze